Lancement de la copie autonome

Dr.Web pour Linux supporte le fonctionnement en mode particulier — en mode de copie autonome.

Si on lance l’interface graphique de Dr.Web pour Linux en mode de copie autonome, l’interface fonctionnera avec l’ensemble particulier des composants de service (le démon de gestion de la configuration de Dr.Web pour Linux fonctionnant en fond (drweb-configd), le Scanner et le moteur antivirus utilisé par le Scanner) lancé spécialement pour maintenir la capacité de travail.

Particularités de fonctionnement de Dr.Web pour Linux en mode de copie autonome :

Pour le lancement de l’interface graphique de gestion de Dr.Web pour Linux en mode de copie autonome, le fichier clé valide est requis, la gestion par le serveur de protection centralisée n’est pas supportée (il y a une possibilité d’installer le fichier clé exporté du serveur de protection centralisée). Dans ce cas, même si Dr.Web pour Linux est connecté au serveur de protection centralisée, la copie autonome n’avertit pas le serveur de protection centralisée des menaces détectées lors de l’analyse en mode de copie autonome.

Tous les composants auxiliaires qui servent la copie autonome seront lancés de nom de l’utilisateur courant et fonctionneront avec le fichier de configuration formé spécialement.

Tous les fichiers temporaires et les sockets UNIX utilisés pour l’interaction des composants seront crées uniquement dans le répertoire portant un nom unique créé par la copie autonome lancée dans le répertoire des fichiers temporaires (indiqué dans la variable système d’environnement TMPDIR).

La copie autonome lancée ne lance pas les moniteurs SpIDer Guard et SpIDer Gate. Ce sont seulement le fonctions d’analyse de fichiers et de gestion de quarantaine supportées par le Scanner qui sont en marche.

Les chemins vers les fichiers de bases virales, le moteur antivirus et les fichiers exécutables des composants de service sont spécifiés par défaut, ou ils sont tirés des variables d’environnement spéciales.

Le nombre des copies autonomes de l’interface graphique fonctionnant en même temps n’est pas limité.

Si la copie de l’interface graphique lancée de manière autonome arrête le fonctionnement, l’ensemble des composants de service qui la sert est également arrêté.